Professionnels de santé : Quels enjeux en matière de recrutement en France ?

Zoom sur le cas des infirmiers

Les discussions qui ont précédé le vote de la loi Santé 2016 ainsi que les attentes élevées concernant le futur décret d’application ont remis à l’ordre du jour les enjeux en matière de recrutement dans le secteur de la santé.

Quelles sont les difficultés rencontrées ?

Depuis plusieurs années, la tension est forte sur le marché de l’emploi dans le secteur de la santé et de l’action sociale en France, et plus particulièrement en ce qui concerne les Infirmier(e)s Diplômé(e)s d’Etat (IDE).

Cet état de fait résulte de 2 facteurs « historiques » :

  • La demande d’accès aux soins est grande et en croissance continue
  • Parallèlement à cela, on assiste à une forte pression au niveau de la démographie médicale

Fait nouveau, cette tension est exacerbée par un troisième facteur : la nouvelle évolution « culturelle » forte qui se manifeste de plus en plus à travers la recherche de diversité et de mobilité. Ainsi, les IDE que je rencontre au quotidien dans le cadre de mon activité de recrutement sont à la recherche de diversité. C’est le cas de Charlène M., infirmière au sein d’une résidence senior, qui souhaite réorienter sa carrière. Au-delà des différentes spécialisations qui s’offrent à elle (IADE, IPDE, IADE, IBODE, CDS) et des structures d’accueil (EHPAD, cliniques MCO/SSR, crèches, soins à domicile…), c’est dans la pratique de son métier au quotidien qu’elle souhaite mettre le plus d’énergie. De manière générale, les IDE souhaitent avoir plus de responsabilités tout en élargissant leur périmètre d’action. Dans ce cadre, la notion de « pratique avancée » en soins infirmiers portée par la loi Santé de 2016, ainsi que les orientations préconisées par l’Autorité de la Concurrence lors de son dernier rapport annuel, vont dans le sens de « l’assouplissement » des contraintes qui empêchent la délégation de compétences entre médecins et infirmiers.

Quant à la mobilité souhaitée, elle se traduit par le choix de plus en plus assumé d’une carrière en tant qu’indépendant, tant dans le secteur libéral que de l’intérim. Cette« flexibilité » a pour objectif d’offrir un choix de carrière plus large.

Pour faire face à ces enjeux, les entreprises doivent tirer pleinement profit de ces changements.

Quelles solutions ?

Tout d’abord, en interne, les employeurs doivent à tout prix concevoir et mettre en œuvre une politique de développement RH, dont l’objectif est de fidéliser leurs salariés. Des pistes comme l’amélioration du cadre de travail (structurer l’organisation des soins, définir des plannings stables, développer des services sociaux…) ou encore l’amélioration des activités professionnelles (gestion des carrières, formation…) peuvent être envisagées.

Ensuite, le recours à l’externalisation du recrutement permet d’augmenter l’attractivité de la marque employeur. En effet, par une mobilité plus accrue des salariés, ceux-ci sont dès lors en mesure d’évaluer, comparer et partager leurs expériences professionnelles précédentes. De cette manière, dans un monde où l’utilisation des réseaux sociaux permet de diffuser rapidement des informations à grande échelle, ces changements impactent fortement l’image d’une entreprise. Et comme pour toutes les expériences vécues au quotidien, nous avons davantage tendance à partager une expérience négative qu’une expérience positive ou neutre. Pour répondre à cela, les cabinets de recrutement sont souvent le premier canal de diffusion de la marque employeur,  notamment par la mise en avant du projet d’entreprise, des valeurs véhiculées ainsi que de son positionnement dans le secteur de la santé.

S’adapter aux différentes attentes des employés

C’est par une bonne analyse des nouveaux besoins des employés que des réponses sont possibles, tant au niveau interne qu’externe. En s’adaptant à cette nouvelle situation, les recruteurs peuvent aider à tirer profit de ce qui apparaissait pourtant initialement comme une contrainte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *