Quelle est votre perception de votre emploi actuel : job, carrière ou vocation ?

La perception de votre emploi actuel en dit long sur votre bien-être.

Je suis tombée récemment sur une étude qui m’a interpellée… Mon entourage peut en témoigner, j’adore les études ! Je les trouve en effet fascinantes.

Celle que je souhaite partager avec vous aujourd’hui, « Job, Career, and callings : People’s Relations to their work- Wrzesniewski (1997)», affirme que nous arrivons tous à classer facilement la façon dont nous percevons notre emploi actuel dans l’une des 3 catégories suivantes : job, carrière ou vocation.

Ceci aurait un réel impact sur notre bien-être. Pour ma part je suis assez en accord avec cette conclusion !

Si vous percevez votre travail comme un simple job, votre seule motivation consiste alors à percevoir votre salaire en fin de mois. Dès lors, travailler pour vous devient une nécessité. Vous n’attendez pas grand-chose du temps passé sur votre lieu de travail. Pour vous, la vraie vie est ailleurs, elle se déroule essentiellement le weekend et pendant les vacances. A une période de ma vie, j’étais vraiment comme ça ! La seule chose qui me motivait, c’était d’organiser mes prochaines vacances.

Si vous percevez votre travail comme une carrière, vous êtes alors motivés par les promotions successives et les augmentations qui vont avec. Pour vous, le travail c’est comme une course automobile. Il faut que vous arriviez le premier ou au moins que vous soyez sur le podium.

Enfin, si vous voyez votre travail comme une vocation … je ne suis même pas sûre d’avoir besoin de vous expliquer ce que cela sous-entend. Nous avons tous croisé au moins une fois quelqu’un passionné par ce qu’il fait et qui a le regard qui pétille quand il parle de son travail. Il n’y a pas de différence entre ce qu’il est et son travail.

Quand je cherche dans mon entourage, je pense à 2 personnes : la maîtresse d’école mon fils et le professeur de Salsa de ma sœur.

Et à votre avis, quel est le groupe le plus épanoui ? …Bonne réponse ! les personnes qui perçoivent leur travail comme une vocation…évidemment.

En général, les articles de développement personnel s’arrêtent là et vous disent d’aller chercher votre vocation afin d’être plus épanoui, heureux, productif et de vivre centenaire ! Malheureusement, c’est souvent l’effet inverse qui se produit, vous retournez à votre job ou à votre carrière encore plus déprimé qu’avant ! Vous vous dites maintenant, qu’est ce que je fais ? Je n’ai aucune idée de ce qu’est ma vocation. Quand j’étais petit, je voulais être footballeur ou maîtresse d’école. Est-ce que c’est trop tard pour moi maintenant ? Je quitte mon emploi ? J’éteins mon ordinateur et je pose ma démission ?

Evidemment non, ce n’est pas vraiment ça l’idée ! Prenez le temps de la réflexion. Trouvez un sens à votre travail. Posez-vous souvent la question « Pourquoi je fais ça ? ». Faites de vos tâches quotidiennes les pièces d’un grand puzzle. Rappelez-vous pourquoi vous avez choisi ce poste au tout début. Pensez à la dernière fois où vous avez réellement vibré en travaillant. Essayez de vous rappeler tous ces moments ou vous étiez tellement absorbé par votre travail que vous n’avez pas vu le temps passer. Essayez de renouveler ces expériences. Et si, vraiment, vous ne trouvez rien de tel dans votre emploi actuel, envoyez-moi votre CV ! Il est grand temps de changer de « job » ou de « carrière ».

Je pense que nous avons tous la possibilité de trouver une partie de vocation dans notre travail. Pour moi, c’est quand j’effectue un placement réussi ou quand j’aide les membres de mon équipe à donner le meilleur d’eux-mêmes. En revanche, il m’arrive encore, certains dimanches soirs, de prier pour que lundi n’arrive jamais… et là mon travail redevient vraiment un job !

Je vous laisse réfléchir à tout ça et vous oriente vers un TED sur le sujet, passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *